"Ceci est une sonate"

Littérature et musique

Emmanuel Adely, écrivain et Colin Roche, compositeur, ont chacun de leur côté métabolisé le travail du peintre Roman Opalka (1931 -2011). A l’automne 2018, lors de l’accueil en résidence du premier, Les Nouvelles Hybrides ont provoqué leur rencontre qui a donné naissance à une proposition originale.



Petite forme hybride pour voix et violoncelle

Ceci est une sonate est un point de rencontre qui tresse le flux de deux écritures, musicale et textuelle portées tour à tour par les voix d’Emmanuel Adely, de Colin Roche, et le violoncelle d'Eric-Maria Couturier.

Vendredi 27 Septembre 2019  - Médiathèque Les Carmes à Pertuis (84120)  - 18h30
Entrée libre

L’oeuvre d’Emmanuel Adely s’ancre dans le catalogue romanesque de plusieurs éditeurs (Minuit,Stock, Seuil, Inculte…), s’inscrit dans des revues, surgit dans les performances et mute. Ses textes explorent la dimension essentiellement fictionnelle du réel, s’illustrent dans une écriture flux souvent libérée d’une seule traite, questionnent les écarts qu’entretiennent l’expression orale et l’expression écrite, la possibilité « d’écrire comme on parle et de lire comme on dit ».

Porteur d’une approche sensible, la musicalité de Colin Roche tend sans complexe vers la fragilité. Chaque œuvre est le fruit d’une réflexion qui dépasse la matière musicale même, se manifestant au travers d’un dispositif instrumental ou intermedia. Colin Roche a reçu en 2015 une bourse de la Fondation Beaumarchais et en 2018, le Grand Prix de la Musique Symphonique de la SACEM. Ses œuvres sont publiées par les Éditions Jobert – Paris et Maison ONA – Paris. A partir de septembre 2019, Colin Roche est en résidence de création pour trois mois à la Non-Maison, centre d’art
à Aix-en-Provence.

Formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Éric-Maria Couturier est soliste à l’Ensemble Intercontemporain et le violoncelliste du Trio Talweg. Le répertoire classique lui est familier grâce à son expérience au sein de l’Orchestre de Paris, puis en tant que soliste à l’Orchestre de Bordeaux. Il a joué sous la baguette des plus grands chefs : Solti, Sawallisch, Giulini, Maazel et Boulez. Eric-Maria Couturier travaille avec les chanteurs de jazz David Linx, Laika Fatien, le DJ ErikM, Je Mills, mais aussi  le percussionniste japonais Tsuchitori Toshi, le pianiste Henri Roger et les danseurs Richard Siegal et Hiroaki Umeda. Il est aussi professeur assistant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.